• NOTRE TERRE EST UNE ETOILE

    NOTRE TERRE EST UNE ETOILE

  • CHACUN Y A SA ROUTE

    CHACUN Y A SA ROUTE

  • CHACUN Y A SON CHEMIN

    CHACUN Y A SON CHEMIN

  • DIVERSITE EST LE MONDE

    DIVERSITE EST LE MONDE

  • DIVERSITE EST L’HUMAIN

    DIVERSITE EST L’HUMAIN

  • N’OUBLIONS PAS D’OU NOUS VENONS

    N’OUBLIONS PAS D’OU NOUS VENONS

  • VERS L’AVENIR REGARDONS

    VERS L’AVENIR REGARDONS

  • ET TOUTES VIES RESPECTONS

    ET TOUTES VIES RESPECTONS

  • TAIRRASTRANGE

    tairrastrange

  • Catégories

  • Archives

  • VOYAGER

    ____________________________________________________

    "QUE L'ON RÊVE OU

    QUE L'ON S’ÉVADE

    EN IMAGINATION,

    LE VOYAGE EST ACCESSIBLE

    À TOUS."
    _____________________________________________________

  • VOYAGE7

  • DEPART

    ____________________________________________________

    "UN DÉPART DE 1000 LIEUES

    COMMENCE TOUJOURS

    PAR UN PREMIER PAS."

    ____________________________________________________

  • DECOUVERTE

  • DECOUVERTE

    ___________________________________________________

    "LE VÉRITABLE VOYAGE

    DE DÉCOUVERTE

    NE CONSISTE PAS À CHERCHER

    DE NOUVEAUX PAYSAGES

    MAIS À AVOIR

    DE NOUVEAUX YEUX."

    ______________________________________________________

  • Pages

LES SURUWAHA

Posté par tairrastrange le 23 mars 2015

Image de prévisualisation YouTube

|

Jungle brésilienne

La tribu des  Suruwaha

|

Publié dans SURUWAHA | Pas de Commentaire »

LES YAWALAPITI

Posté par tairrastrange le 20 mars 2015

Image de prévisualisation YouTube

|

Les Yawalapiti  (ou Jaulapiti, Yaulapiti )

vivent au Brésil dans le bassin amazonien.

  Leur population en 2011 était de 156 personnes.

|

Ils parlent le Tawalapiti qui est une langue Arawak

|

 Le village Yawalapiti est de forme circulaire, 

 des maisons communales, les malocas,
sont disposées autour d’une place dégagée en terre battue.
Au centre de la place (uikuki) se trouve la maison des hommes
 appelée aussi maison des flûtes sacrées,  l’apapalu.

|

C’est sur la place se tiennent les discours du chef, les cérémonies, les rituels,
ou que sont reçus  es visiteurs.

|

Des combats rituels, sortes de matchs de catch nommés « kari » ou « huka huka »
sont très prisés.

Les femmes n’assistent pas aux rituels sauf celui du yamurikuma

dans lequel les rôles sont inversés.

|

Les yawalapiti sont des cultivateurs, pêcheurs.

Ils cultivent le manioc, les bananes,  les haricots, le tabac et le roucou.

|

Image de prévisualisation YouTube

|

 

 

 

Publié dans YAWALAPITI | Pas de Commentaire »

TRIBU DECOUVRE HOMME BLANC

Posté par tairrastrange le 20 mars 2015

Image de prévisualisation YouTube

|

1976

Tribu de Papouasie Nouvelle Guinée qui rencontre pour la première fois

un homme blanc

|

Publié dans GENERALITE | Pas de Commentaire »

10 TRIBUS ISOLEES

Posté par tairrastrange le 19 mars 2015

Image de prévisualisation YouTube

|

Publié dans GENERALITE | Pas de Commentaire »

LES MASCO PIRO

Posté par tairrastrange le 19 mars 2015

Image de prévisualisation YouTube

|

Le Mashco-Piro Piro ou Mascho, aussi connu comme le peuple Cujareño,

sont des nomades chasseurs cueilleurs 

qui habitent les régions éloignées de la forêt amazonienne.

Ils vivent dans le parc Manu dans les États de Purus et  Madre de Dios au Pérou.

|

Leur nombre est estimé à quelques 200 personnes

|

Ils parlent le piro qui est d’origine arawak

|

hutte-mashco-piro-abandonnee.jpg

Ils vivent dans des  huttes (tapiris) couvertes de feuilles de palmier.

|

 

Publié dans MASCO PIRO | Pas de Commentaire »

REGARD sur les KAYAPOS

Posté par tairrastrange le 3 mars 2015

kaya.jpg 

|

 

Les Kayapos sont un peuple indigène du Brésil.

Ils vivent dans un territoire de 184000 km2 dans l’État du Para.

C’est l’une des 17 nations résidant dans la vallée du Rio Xingu,

au sud du bassin de l’Amazone.

En 2003 ils étaient environ 7096 âmes à vivre au milieu de la forêt tropicale.

50% de leur alimentation vient des plantes cultivées.

45% de la chasse.

5% de la cueillette de plantes et de produits sauvages

dont le miel qu’ils apprécient énormément.

|

ka.jpg

 

Raoni est le plus connu des chefs Kayapo,

surtout pour sa lutte en faveur de la préservation de la forêt amazonienne

gravement mise en danger par le déboisement anarchique

et les barrages hydroélectriques.

ka2.jpg

Une de leurs coutumes

est de se tracer sur le corps des motifs inspirés de leur univers magique,

avec de la peinture à base de Gémipapo (une baie sauvage)

mélangée à de l’huile de poisson.

Ces motifs se transmettent de génération en génération,

tout comme leurs coiffes de plumes d’ara

qui servent à souligner leur appartenance familiale.

Le port du « labret » fait partie de leurs traditions les plus anciennes et les plus curieuses.

|

kayapo101.jpg

|

« Imprere » est le nom qu’ils donnent au Créateur.

*

Tous les êtres vivants, le cosmos, les plantes, l’eau, les animaux

sont intimement liés et forment un tout indissociable.

Chaque être vivant n’existe qu’à travers le maintien de cette relation.

|

kayaaaa.jpg

|

Leur sagesse :

« L’homme a une âme mais les arbres aussi. »

|

2chamans.jpg

|

Leur bon sens :

« Quand la forêt aura disparu la violence des ouragans sera terrible

et on ne pourra y résister ».

|

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

bresilindienkayapo13.jpg

kayapoindians.jpg

coiffekayapo.gif

indienkayapo2006agbrpt.jpg

indienkayapo20063agbr.jpg

houseskayapo.jpg

kayapo.jpg  kayapo13.jpg

kayapo14.jpg  kayapo17.jpg

kayapo15.jpg

kayapo16.jpg

kayapo21.jpg

kayapo23.jpg

kayapo20.jpg

Publié dans KAYAPO | Pas de Commentaire »

REGARD sur les YANOMAMIS

Posté par tairrastrange le 3 mars 2015

REGARD sur les YANOMAMIS dans YANOMAMI yanonami7-300x199

eeer.jpg   yanonami5 dans YANOMAMI

|

Les Yanomamis sont un peuple de chasseurs-cueilleurs

qui vivent au Vénézuela et au Brésil dans la forêt amazonienne.

Ils sont à peu près 125 000

et vivent dans les États du nord amazonien d’Amazonas et de Roraima.

|

Ils se répartissent en petites communautés de 20 à 180 personnes

sur un territoire de 240 000KM2.

Ils ignorent le système de l’écriture mais possède un langage gestuel très important.

|

Leur premier contact avec les Blancs date des années 50.60

|

yanonami1-185x300

Croyance :

Après la mort d’un des leurs,

ils considèrent que son »Poreana » survit (une ombre maléfique).

Pour le rendre plus amical, les proches parents doivent absorber les cendres du mort

mélangées à de la purée de bananes.

C’est leur façon de garder le souvenir et l’énergie vitale du disparu au sein de la tribu.

|

yanonami2-300x200

Ils croient en l’ Esprit de la Forêt

qui leur donne tout ce dont ils ont besoin pour vivre.

Pour eux, la forêt ne leur appartient pas.

Elle est considérée comme un élément vital tout comme l’air et l’eau.

En remerciement pour le Grand Esprit de la Forêt,

le gibier qu’il prélève est uniquement tué par des chasseurs à l’arc

et est prélevé dans la stricte quantité nécessaire à la survie.

|

yanonami3-300x224

yanonami4-300x207

Les Yanomamis aiment se dessiner sur le corps

de longues lignes ondulées qui symbolisent des animaux mythologiques

du monde aquatique.

Ils se servent pour cela de « l’onoto » qui est une teinture végétale rouge.

|

AUJOURD’HUI

|

kopenawa-300x182

Davi Kopenawa

est un chaman écologique humaniste,

porte parole de la communauté des yanomamis.

Il dit :

« Vous ne connaissez pas notre forêt et nos maisons.

Vous ne comprenez pas nos paroles.

Ainsi, il se peut que nous finissions par mourir à votre insu.

C’est pourquoi, si nous restons dans votre oubli

comme des tortues cachées sur le sol de la forêt, je pense que nous ferons peine.

Les Blancs autour de nous sont hostiles.

Ils ne savent rien de nous et ne demandent jamais comment vivaient nos anciens.

Ils ne pensent qu’à occuper notre forêt avec leur bétail

et à détruire nos rivières pour y chercher de l’or.

Seuls les gens de loin veulent nous connaître et nous défendre.

Leurs paroles sont fortes et nous viennent en aide.

Grâce à elles, les gens de près, qui ne cessent de parler contre nous,

renonceront à envahir la forêt. »

|

Image de prévisualisation YouTube

*

Publié dans YANOMAMI | Pas de Commentaire »

REGARD sur les AKUNTSUS

Posté par tairrastrange le 2 mars 2015

kkk.jpg

|

REGARD sur les AKUNTSUS dans AKUNTSUS akuntsus5-300x204   akuntsus7-300x225 dans AKUNTSUS

|

Les Akuntsus sont un petit groupe d’Indiens d’Amazonie

qui n’est plus constitué que de  6 individus.

Ce sont les seuls survivants connus.

Les Kanoê, leurs voisins, ne sont plus qu’au nombre de 3.

Ils vivent dans l’état de Rondônia au Brésil.

|

akuntsus1-300x196

Ils ont survécu aux vagues de massacres perpétrés par les éleveurs

durant les années 1970 1980.

Ils occupent une parcelle de forêt, appelée « Omerê »

qui a été officiellement démarquée

mais qui est entourée de vastes fermes d’élevage et de plantations de soja.

|

akuntsus2-300x194

Ils vivent là dans 2 petites « malocas »,

maisons communes couvertes de palmes.

|

akuntsus3-300x201

Les Akuntsus sont d’excellents chasseurs,

des cultivateurs de manioc et de maïs,

des cueilleurs de fruits de la forêt et de très bons pêcheurs.

|

akuntsus4-300x194

Ils aiment fabriquer des flûtes en bois

qu’ils utilisent pour les danses et d’autres rituels.

|

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Publié dans AKUNTSUS | Pas de Commentaire »

REGARD sur les JARAWAS

Posté par tairrastrange le 2 mars 2015

jaaa.jpg

|

Les Jarawas vivent dans les îles Andaman dans l’océan Indien.

Ce sont des chasseurs- cueilleurs qui ont préféré rester isolés des colons anglais

qui ont pris possession de leurs îles au cours des 150 dernières années.

|

REGARD sur les JARAWAS dans JARAWA jarawa1-300x189

Avant la colonisation, ils étaient peu près 8000.

Aujourd’hui, ils sont moins de 270 parqués dans une petite zone de forêts

que le gouvernement de l’Inde leur a laissé.

|

jarawa2-300x259 dans JARAWA  jarawa3-197x300

jarawa5-300x217

|

Ce peuple pourrait descendre des premiers humains ayant quitté l’Afrique.

En effet, des tests ADN ont montré qu’ils étaient proches parents

des Bochman du désert de Kalawi en Afrique Australe.

|

jarawa7-300x187

jarawa6-196x300

Ils vivent en groupe semi-nomade de 40 à 50 personnes.

Les hommes chassent le cochon sauvage, le varan et récoltent le miel.

Les femmes s’occupent des racines et des fruits.

|

jarawa8-300x225

Les Jarawas aiment à peindre leurs corps avec un mélange de jus de citron et d’eau,

et à se parer de feuilles.

Leurs parures corporelles symbolisent, à leurs yeux,

leur union avec la Nature, le ciel, les esprits et la Terre.

|

Aujourd’hui,  la survie des Jarawas est grandement menacée

suite au projet d’élargissement d’une route qui, s’il arrivait à terme,

détruirait leur territoire.

|

Si vous voulez aider consultez le site « SURVIVAL » :

http://www.survivalfrance.org/peuples/jarawa

|

Image de prévisualisation YouTube
*

Publié dans JARAWA | Pas de Commentaire »

REGARD sur les HIMBAS

Posté par tairrastrange le 1 mars 2015

himba052.jpghimba052.jpg     REGARD sur les HIMBAS dans HIMBA himba4-300x225himba1.jpg

|

Les Himbas, ou Ovahimba « ceux du fleuve »,

sont une ethnie bantoue vivant dans le Kaokoveld en Namibie.

|

himba3 dans HIMBA

Ce sont des chasseurs-cueilleurs-éleveurs nomades.

Ils vivent dans des maisons coniques

fabriquées avec de la terre grasse, des excréments de vaches et des feuilles de palmiers.

Leur société est matriarcale.

|

Image de prévisualisation YouTube

|

himba2.jpg himbawoman.jpg

himba1-300x200

|

. C’est toujours le fils de la famille qui reçoit le troupeau sacré et le feu sacré.

. Ce feu ne doit jamais être éteint

car il maintient le fil de vie entre les vivants et les morts.

. Ils ont tous un grand respect pour leur bétail

et possèdent, même, plus de 500 mots différents pour désigner une vache.  

|

|

Les femmes se couvrent la peau d’un onguent fait avec du beurre,

de la cendre et de l’hématite pilée.

Elles se coiffent de tresses dont la forme renseigne sur leur état civil.

|

himba5-225x300 himba8-200x300   himba9-200x300

Leurs vêtements consistent en un pagne de cuir

et en superbes bijoux qu’ils fabriquent eux-mêmes.

Les sandales qu’ils portent sont aussi de leurs créations

et sont faites avec des pneus de voitures qu’ils récupèrent.

|

himba6-197x300  himba7-199x300

|

Croyance Himba :

 Le culte des ancêtres et les rites associés au feu sacré   » l’okoruvo  »

sont considérés comme un lien important entre le monde des vivants

et le monde des morts.

Le feu sacré est maintenu tant que le chef de la tribu est vivant.

Quand il meurt, sa maison est détruite, le feu s’éteint,

et la  famille dansent  des danses rituelles  toute la  nuit.

Avant l’enterrement du chef, la coutume veut que  tout le monde parle de lui en bien :

c’est le  » Karepo Nawa »,

qui veut dire « keep well » « garde-toi bien »


|

 Image de prévisualisation YouTube


|

Publié dans HIMBA | Pas de Commentaire »

12345...7
 

esaiennes-en-vadrouille |
Moaa |
Massesta In The EIRE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES GRANDS ESPACES
| La Reunion
| Ma vie en Russie