• NOTRE TERRE EST UNE ETOILE

    NOTRE TERRE EST UNE ETOILE

  • CHACUN Y A SA ROUTE

    CHACUN Y A SA ROUTE

  • CHACUN Y A SON CHEMIN

    CHACUN Y A SON CHEMIN

  • DIVERSITE EST LE MONDE

    DIVERSITE EST LE MONDE

  • DIVERSITE EST L’HUMAIN

    DIVERSITE EST L’HUMAIN

  • N’OUBLIONS PAS D’OU NOUS VENONS

    N’OUBLIONS PAS D’OU NOUS VENONS

  • VERS L’AVENIR REGARDONS

    VERS L’AVENIR REGARDONS

  • ET TOUTES VIES RESPECTONS

    ET TOUTES VIES RESPECTONS

  • TAIRRASTRANGE

    tairrastrange

  • Catégories

  • Archives

  • VOYAGER

    ____________________________________________________

    "QUE L'ON RÊVE OU

    QUE L'ON S’ÉVADE

    EN IMAGINATION,

    LE VOYAGE EST ACCESSIBLE

    À TOUS."
    _____________________________________________________

  • VOYAGE7

  • DEPART

    ____________________________________________________

    "UN DÉPART DE 1000 LIEUES

    COMMENCE TOUJOURS

    PAR UN PREMIER PAS."

    ____________________________________________________

  • DECOUVERTE

  • DECOUVERTE

    ___________________________________________________

    "LE VÉRITABLE VOYAGE

    DE DÉCOUVERTE

    NE CONSISTE PAS À CHERCHER

    DE NOUVEAUX PAYSAGES

    MAIS À AVOIR

    DE NOUVEAUX YEUX."

    ______________________________________________________

  • Pages

LES KOGIS

Posté par tairrastrange le 3 avril 2015

|KOGI2

|

Les Indiens kogis vivent depuis plus de 500 ans dans la Sierra Nevada de Santa Marta,

dans le nord caraïbe de la Colombie

sur une portion de territoire qui va de 0 à 5 770 mètres de hauteur.

|

kogi0

kogi1

Ils sont les descendants des Tayronas,

qui furent repoussés dans les montagnes par les invasions des Karib

vers la fin du premier millénaire.

|

Image de prévisualisation YouTube

|

« En 2004, on recense 9 911 kogis en Colombie.

Ils sont surtout agriculteurs et possèdent quelques animaux,

principalement des porcs et des vaches.

|

KOGI-DOANAMA|

Pierre de Doanama – la pierre de la création

|

Leurs rituels et leurs traditions sont caractérisés par un rapport très fort

et très sensitif à la Terre.

Ils se sentent encore de nos jours « gardiens de la Terre »

qu’ils considèrent et traitent comme « sacrée ».

Ils sont capables de sentir d’après eux les lieux où la Terre est « vivante »

et ceux où elle est morte. »

(wikipedia)

|

Image de prévisualisation YouTube

|

Image de prévisualisation YouTube

|

Publié dans KOGI | Pas de Commentaire »

 

esaiennes-en-vadrouille |
Moaa |
Massesta In The EIRE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES GRANDS ESPACES
| La Reunion
| Ma vie en Russie